Qu’est-ce que l’approche BETTER ?

Le programme BETTER est un processus de formation mis au point pour les personnes dans les milieux de pratique de la santé afin de devenir des experts en prévention et dépistage des maladies chroniques.

L’approche BETTER est centrée sur la prévention et le dépistage du cancer, du diabète, des maladies cardiovasculaires et des facteurs liés au mode de vie qui y sont associés (nutrition, exercice physique, tabagisme et alcool).

Plus précisément, l’approche reconnaît un nouveau rôle dans le contexte des soins primaires (le professionnel en prévention BETTER™), qui peut être assumé par n’importe quel médecin ou professionnel de la santé.

Avec l’aide de la trousse d’outils BETTER, l’objectif de ce rôle spécialisé est de travailler directement avec les patients pour déterminer les méthodes de prévention et de dépistage du cancer et des maladies chroniques auxquelles ils sont admissibles et, à travers un processus impliquant des décisions partagées et des objectifs S.M.A.R.T. (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, temporellement défini), de développer une « ordonnance de prévention » unique et personnalisée avec chaque patient.

L’ordonnance de prévention BETTER™ personnalisée est basée sur des recommandations basées sur des données probantes combinées à des méthodes de prévention et de dépistage propres aux antécédents médicaux du patient, aux facteurs de risque comportementaux et aux antécédents familiaux. La tranche d’âge ciblée englobe les patients de 40 à 65 ans, car la plupart des activités de prévention et de dépistage en soins primaires sont applicables aux personnes de ce groupe d’âge.

Les principaux objectifs de l’approche BETTER consistent à améliorer les résultats cliniques, réduire le fardeau des maladies chroniques et améliorer la viabilité du système de soins de santé par une meilleure prévention et un meilleur dépistage des maladies chroniques au niveau des soins de santé primaires.

Cette approche est adaptable et peut être intégrée dans divers milieux cliniques. Un soutien à la mise en œuvre est disponible pour les pratiques et les organisations souhaitant adopter ou intégrer l’approche à travers l’Institut BETTER.

Nos Principes

Personnalisée

L’approche BETTER est adaptée selon les besoins et les risques uniques de chaque patient. Les patients sont encouragés à participer activement aux prises de décision quant à leur santé et à établir des objectifs de santé individuels à travers le processus.

Globale

Une approche globale qui s’attaque de façon proactive à de multiples cancers et maladies chroniques et non à une seule maladie, y compris leurs causes premières, telles que l’alimentation, l’activité physique, le tabagisme et l’alcool.

Collaborative

L’approche BETTER fournit un cadre afin que les professionnels de la santé puissent unir leurs efforts afin d’atteindre l’objectif commun d’améliorer la prévention. L’approche soutient pleinement le modèle de foyer médical centré sur le patient et l’objectif est de renforcer les messages clés que les prestataires de soins de santé primaires transmettent déjà à leurs patients.

Adaptable

L’approche BETTER fournit un cadre de travail visant la prévention et le dépistage des maladies chroniques plutôt que leur simple gestion, qui peut être adapté à différents contextes de soins primaires sans perturber le déroulement des activités normales.

Continuité intégrée

L’approche BETTER améliore et soutient la continuité de la communication entre les prestataires de soins de santé primaires et permet l’établissement d’une relation personnelle entre les patients et les professionnels de la santé. Cette approche facilite également l’intégration des patients dans la collectivité en identifiant les ressources communautaires.

Le Programme BETTER en pratique

BETTER utilise une approche collaborative fondée sur la pratique et s’appuyant sur les meilleures preuves cliniques existantes.

Développée par des prestataires de soins primaires pour les milieux de soins primaires, l’approche BETTER fournit un cadre et les outils pour passer d’une approche de gestion cloisonnée à une intervention personnalisée, globale et proactive de prévention et de dépistage des maladies chroniques dans le but d’améliorer et de faciliter les efforts actuels dans un contexte de soins primaires.

Un soutien à la mise en œuvre du programme BETTER, notamment pour déterminer si BETTER conviendrait à votre milieu de pratique, est disponible par l’entremise de l’Institut BETTER.

Comment ça fonctionne

Étape un

Identifiez votre professionnel en prévention

Une fois que vous avez décidé de mettre en œuvre le Programme BETTER a l’intérieur de votre milieu de pratique, vous devrez désigner une personne pour assumer le rôle de professionnel en prévention. Cette personne peut être tout professionnel de la santé disponible au sein de votre cabinet souhaitant développer une expertise en prévention et en dépistage. Idéalement, cette personne devrait avoir les capacités et le temps nécessaires pour assumer ce rôle.

Étape deux

Développez des compétence en matière de prévention

Avant de devenir un professionnel en prévention BETTER™, le professionnel de la santé que vous aurez désigné devra suivre une séance de formation en personne de 2 jours. Ces séances sont dirigées par nos formateurs et fournissent un aperçu des preuves derrière l’approche, une étude approfondie des recommandations cliniques utilisées pour orienter la prévention, ainsi que des opportunités pour utiliser les outils BETTER et pour exercer le rôle de professionnel en prévention à travers des cas de patients et des jeux de rôle. Les séances sont offertes partout au Canada et sont disponibles dans votre région. Un minimum de 4 participants est requis pour chaque séances (jusqu’à un maximum de 8).

Étape trois

Adaptez BETTER à votre milieu

Suite à la formation, votre professionnel en prévention et vous déciderez de la façon dont vous mettre en œuvre le programme au sein de votre pratique. Les autres membres de votre organisation peuvent également être impliqués dans la prise de décision et vous pouvez choisir de travailler en collaboration avec un membre de l’équipe BETTER (c.-à-d. un de nos responsables de la mise en œuvre) si vous avez besoin de soutien à la mise en œuvre. Quelques éléments importants à considérer incluent : qui sera amené à consulter votre professionnel en prévention, combien de temps sera-t-il alloué au rôle professionnel en prévention, où les visites auront-elles lieu, etc. Si vous travaillez en partenariat avec un responsable de la mise en œuvre BETTER pour mettre en œuvre le programme dans votre milieu, celui-ci vous guidera à travers tous les points particuliers qui devraient être pris en compte avant le lancement du programme.

Étape quatre

Identifiez les patients à risque

La première tâche du professionnel en prévention consiste à travailler avec vous pour identifier les patients à risque au sein de votre pratique qui pourraient bénéficier du programme. Par exemple, vous pourriez choisir d’inviter tous vos patients âgés entre 40 à 65 ans, ou peut-être seulement ceux de 40 à 65 ans qui sont prédiabétiques, ou bien ceux qui ne sont pas reçu de consultation depuis 2-3 ans, etc. Ces patients seront ensuite invités à venir pour une visite de prévention personnalisée avec votre professionnel en prévention. Généralement, une première visite peut prendre jusqu’à 1 heure, bien que celles-ci puissent être adaptées à votre milieu de pratique.

Étape cinq

Évaluez les patients et aidez à définir des objectifs

Au cours de la visite de prévention, chaque patient aura la chance d’apprendre comment ses antécédents médicaux, ses antécédents familiaux et les comportements liés à son mode de vie peuvent influencer les risques de maladie chronique et comment ceux-ci déterminent également les mesures de dépistage appropriées (par exemple, une mammographie qui n’est pas à jour). Grâce à des décisions partagées et un plan d’action concret, votre professionnel en prévention aidera les patients à définir des objectifs S.M.A.R.T. en lien avec leur santé. Ceux-ci élaboreront une « ordonnance de prévention » avec chaque patient, décrivant leur état de santé actuel, les prochaines mesures prévues ainsi que tout lien établi avec la pratique médicale ou les ressources communautaires pour aider les patients à atteindre leurs objectifs de santé. Cela vous permet également de déterminer si les patients sont plus susceptibles d’être à risque ou s’ils ont d’un suivi supplémentaire.

Étape six

Déterminez et évaluez les résultats importants

Le fait de participer au programme BETTER peut s’avérer une excellente ressource pour l’amélioration de la qualité afin de s’assurer que les objectifs de prévention établis sont atteints. L’ordonnance de prévention préparée pour chaque patient est un sommaire de l’état de santé actuel du patient et peut être utilisée pour suivre les taux de dépistage et l’évolution du patient au fil du temps. Vous pouvez aussi envisager d’évaluer les résultats du processus (par exemple, le nombre de patients invités pour une visite de prévention par rapport au nombre de patients qui ont reçu une visite) ou la satisfaction des patients à l’égard du programme.

« Pour moi, le Programme BETTER est essentiel, car il donne aux individus les moyens de prendre leur santé en main, à leurs propres conditions. Les patients sont amenés à réfléchir à leur mode de vie dans un milieu où aucun jugement n’est porté et de fixer des objectifs pour améliorer leur santé en fonction de leurs priorités… Je suis convaincue que le Programme BETTER profite aux gens de tous les milieux et de tous les niveaux… »
Dawn Gallant, Infirmière autorisée, Professionnelle en prévention
« Le Programme BETTER contribue à faire évoluer l’expérience du patient et amène les patients à effectuer des changements qui sont importants à leurs yeux. Lorsqu’un patient est activement engagé… il y a une plus grande probabilité que le changement se produise soit maintenu. L’avantage, c’est que les patients sont amenés à effectuer de petits changements durables qui sont importants et significatifs pour EUX… pas pour nous (les prestataires). Ces petites victoires deviennent rapidement une incitation qui leur donnent confiance et qui peuvent influencer considérablement leurs habitudes de vie dont l’impact se fera directement sentir sur la santé… Tout ce que nous (en tant que prestataires) pouvons faire pour soutenir nos patients dans ce processus de changement est quelque chose dont je souhaite faire partie. »
Jordis Gheseger, Infirmière praticienne, Professionnelle en prévention

Vous voulez en apprendre plus sur les différentes perspectives du Programme BETTER ?
Consultez nos publications ici

Consulter les publications